Des journées consacrées à Manuel Azaña et aux républicains espagnols, aux souvenirs et à la mémoire... La conférence s'est dérouler les 3 et 4 novembre 2006 à Montauban. Le prochain colloque se tiendra à Montauban les 2 et 3 novembre 2007

Association Présence de Manuel Azaña

Les Journées Manuel Azaña > SPECTACLE 2007 >

THEATRE ET DANSE > vendredi 2 novembre
LECTURE ET PROJECTION > samedi 3 novembre.

Lecture mise en scène > vendredi 2 novembre > 20 h 30
« La Veillée à Benicarló »
sur une mise en scène de François-Henri Soulié

* Cliché de Mathieu Amalric par Denis Rouvre.
*
Lecture mise en scène de " La Veillée à Benicarló " ( pièce de Manuel Azaña ) avec l'acteur Mathieu Amalric et les comédiens Maurice Petit, Patrick Hannais, Romain Puyelo, François-Henri Soulié sur une mise en scène de François-Henri Soulié.


MANUEL AZAÑA / LA VEILLÉE À BENICARLÓ
Traduction de Jean-Pierre Amalric

De tous les textes de Manuel Azaña, La Veillée à Benicarlò est le plus poignant. Écrit en quelques jours, en mai 1937, ce dialogue transpose dans l’urgence l’exigence de lucidité qui dominait le président de la République. Il ne put en publier le texte avant la fin de la guerre. Exilé en France, il put veiller à l’édition d’une traduction française, due à son ami Jean Camp, suivie de la publication de l’original espagnol par un éditeur de Buenos Aires. Le prologue, daté de mai 1939, explicite ses intentions :

« Je le publie, n’ayant pu le faire plus tôt, sans y ajouter une syllabe. Peu importe que le cours ultérieur de l’histoire confirme ou démente les points de vue exprimés dans le dialogue. Ce n’est pas le fruit d’une impulsion fatidique. Ce n’était pas une prédiction. C’est une démonstration. Il rassemble, sur le mode polémique, quelques-unes des opinions les plus exprimées pendant la guerre d’Espagne, et d’autres, peu audibles dans le fracas de la bataille, mais bien présentes et fortement enracinées. Ce serait une tâche inutile de chercher à démasquer les interlocuteurs, en croyant découvrir sous leurs masques des visages familiers. Les personnages sont inventés. Les opinions, et ce que l’on appelle l’état d’esprit qu’elles révèlent, sont rigoureusement authentiques et pourraient encore être vérifiés, si cela en valait la peine. Elles participent toutes d’une phase du drame espagnol, qui est beaucoup plus durable et profond que les atroces événements de la guerre. Dans un temps futur, quand auront changé les noms des choses et que se seront usés bien des concepts, les Espagnols comprendront mal pourquoi leurs aïeux se sont battus entre eux pendant deux ans et plus ; mais le drame durera, si le caractère espagnol conserve sa tragique capacité de violence passionnée. À le percevoir ainsi, une fois de plus, en pleine furie fratricide, certaines âmes se sont trouvées plongées dans le désespoir jusqu’à toucher le fond du néant. Par ailleurs il est très douteux qu’après ce voyage, de courte durée, mais traversant trop longtemps tant de tempêtes, la raison et le bon sens de beaucoup aient mûri. Mieux vaut donc que quelques-uns aient maintenu dans des jours de frénésie leur indépendance d’esprit. Du point de vue humain, c’est une consolation. Du point de vue espagnol, une espérance. »

De ce texte sans équivalent, la lecture spectacle donnée à Montauban proposera, pour la première fois en France, une version abrégée, dans une nouvelle traduction française.


DANSE ET MUSIQUE > vendredi 2 novembre
Kanélé
Gitano en Nueva York
un hommage flammenco à Federico Garcia Lorca


* Cette soirée sera suivi d'un spectacle ( danse et musique ) du groupe Perpignanais " Kanélé " ( mis en scène sur le texte du poète Lorca, Un poète à New-York ).

 

Federico Garcia Lorca, Olivier Martinez "Kanelé": Textes
Olivier Martinez "Kanélé" : chant
Olivier Morlans "Mozo" : guitare.
Paul Augé : violon.
Isabelle Massat : violoncelle.
François Miniconi : percussions.
Florianne Bèges: danse, palmas.

SPECTACLE > Où acheter vos places ?

Les Journées Manuel Azaña se dérouleront à Montauban le vendredi 2 et le samedi 3 novembre 2007 au Théâtre Olympe-de-Gouges. Les Journées Manuel Azaña sont organisées par l'association "Présence de Manuel Azaña".

 

» haut de page : « La Veillée à Benicarló » avec Mathieu Amalric sur une mise en scène de François-Henri Soulié